Un romancier anglo-saxon, un paléographe ultramontain et un maître préscolaire nord-américain ne se sont par hasard rencontrés personnellement, exclusivement ils partagent un similitude pandémique râblé.

En bénéfice à des symptômes originalement analogues, ces triade femmes sont reconnues dans diligent décrit, titularisé et aidé à procéder juger au découvert le COVID de longuette époque originellement de 2020.

Rachel Papas de Liverpool s’est rendue sur Twitter fin ventôse 2020 dans panser ses symptômes démoniaques, cependant sinon nom, subséquemment diligent nerveux le coronavirus. Elisa Perego en Italie a pratiqué dans la inauguration jour le bout “colossal COVID” pendant lequel un tweet de mai de la même cycle. Amy Watson à Portland, Oregon, a été intuitive dans préférer son tend de appui Facebook par un bibi de transporteur qu’lui-même portait, et la “trousse longuette” est vivement devenue une compétition du nomenclature pandémique.

Jouxtant de triade ans subséquemment la épiphytie, les scientifiques tentent régulièrement de repérer ainsi certaines public tombent malades du COVID dans mûrement et ainsi une subtile dimension – lequel triade femmes – arrangé des symptômes persistants.

Des millions de public pendant lequel le monde souffrent de COVID à colossal bout et signalent une altérité de symptômes, spécialement de la apathique, des problèmes pulmonaires, un fumée moral et d’plusieurs symptômes neurologiques. Les preuves suggèrent que la majorité se rétablissent remarquablement en un an, exclusivement des chiffres récents montrent que ceci a contribué à encore de 3 500 cadavre aux Relevés-Unis.

Voilà quelques-unes des dernières preuves :

PLUS DE FEMMES À RISQUE ?

De nombreuses actions et preuves anecdotiques suggèrent que les femmes sont encore susceptibles de agrandir une indisposition à colossal bout pour du COVID que les monde.

Il peut y diligent des raisons biologiques.

Le spéculation protecteur des femmes réagit souvent aux strychnine, bactéries, poux et plusieurs germes, a noté Israélien Klein, pédagogue à Johns Hopkins qui étudie l’distribution.

Les femmes sont identiquement très encore susceptibles que les monde d’diligent des maladies auto-immunes, où le académie violence par astigmatisme ses propres cellules saines. Nous chercheurs pensent qu’une COVID prolongée peut concerner le issue d’une réfutation auto-immune déclenchée par le strychnine.

Le académie des femmes a identiquement gouvernail à diligent encore de entrelacement bedonnant, et des recherches émergentes suggèrent que le coronavirus peut se rembrunir pendant lequel la assaisonné subséquemment l’altération. Les chercheurs étudient identiquement si la incertitude des plans d’hormones comme les femmes peut pousser les risques.

Changé délégué barcasse : les femmes sont encore susceptibles que les monde de approfondir des médicament de constitution et sont continuellement encore sensibles aux changements de à eux académie, a noté Klein.

“Je ne pense pas que nous-mêmes devrions l’jouer”, a-t-elle droit. La histologie et le posture sont possiblement en jeu, a droit Klein.

Ce n’est éventuellement pas une adéquation si ce sont triade femmes qui ont aidé à relier la inauguration éclat sur le colossal COVID.

Papas, 46 ans, a apparu à subsistance ce qu’lui-même était en ventôse 2020 : des symptômes pseudo-grippaux, alors ses poumons, son cœur et ses genoux ont été touchés. Au section d’un paye, lui-même a apparu à diligent certains jours “OK”, exclusivement les symptômes ont persisté.

Elle-même et certains collègues identiquement malades se sont connectés revers Pereg sur Twitter. “Certains avons apparu nôtre cogner étant donné que c’vivait fidèlement le autonome façade où nous-mêmes pouvions le procéder”, a droit Papas. “En 2020, nous-mêmes plaisanterions en disant que nous-mêmes nous-mêmes réunirions à naissance et ferions une mémento”, a droit Papas. “Postérieurement, capital sûr, ceci a continué et je pense que nous-mêmes avons rompu de jouer.

Watson a lancé son tend probable de longs porteurs en avril. Les plusieurs ont instantanément notoire ce substantif et l’ont adopté.

MONOVIRUS

Autres actions suggèrent que le strychnine ubiquiste d’Epstein-Barr pourrait spéculer un responsabilité pendant lequel quelques cas de COVID à colossal bout.

L’bronchite causée par une altération à coronavirus peut vivifier les strychnine de l’herpès qui restent pendant lequel le académie subséquemment diligent déclenché une altération aiguë, a droit le Dr. Timothy Henrich, formé en strychnine à l’Séminaire de Californie à San Francisco.

Le strychnine d’Epstein-Barr est l’un des encore universels de ces strychnine de l’herpès : on fierté que 90 % de la multitude nord-américaine en a été infectée. Le strychnine peut taquiner une mononucléose ou des symptômes qui peuvent concerner considérés quand un grippe.

Henrich est l’un des chercheurs qui a trouvé des marqueurs immunitaires signalant la régénération d’Epstein-Barr pendant lequel le lignage de patients atteints d’une indisposition COVID à colossal bout, en bizarre ceux-ci faible de apathique.

Entiers les patients COVID à colossal bout n’ont pas ces marqueurs. Seulement il est barcasse qu’Epstein-Barr provoque des symptômes comme ceux-ci qui le font, capital que les chercheurs disent que plus d’actions sont primordiaux.

Nous chercheurs pensent identiquement qu’Epstein-Barr déclenche le syndrome de apathique saccadé, une situation qui arrangé de nombreuses similitudes revers le COVID à colossal bout, exclusivement qui n’est pas non encore prouvée.

OBÉSITÉ

L’épaississement est un délégué de vigueur d’infections saint-émilion au COVID-19, et les scientifiques tentent de repérer ainsi.

Des scientifiques de l’Séminaire de Stanford font compétition de ceux-ci qui ont trouvé des preuves que le coronavirus peut contaminer les cellules graisseuses. À cause une sondage inédite, ils ont trouvé le strychnine et des signaux d’bronchite pendant lequel les tissus bedonnant prélevés sur des public décédées du COVID.

Des tests de boutique ont montré que le strychnine peut se pulluler pendant lequel le entrelacement bedonnant. Ceci soulève la chance que le entrelacement bedonnant puisse soutenir de «auge» et virtuellement entretenir un COVID de longuette moment.

L’décapsulation du entrelacement bedonnant pourrait-elle appeler ou anticiper quelques cas de COVID prolongés ? C’est une difficulté passionnante, exclusivement la auscultation est prélude, a droit le Dr. Catherine Blish, pédagogue de Stanford de maladies infectieuses et humoriste essentiel de l’sondage.

Des chercheurs du attachement curatif du sud-ouest de l’Séminaire du Texas étudient la leptine, une glande produite par les cellules graisseuses qui peut afficher la réfutation protecteur du académie et avantager l’bronchite.

Ils prévoient d’censurer si les injections de l’antitoxine conclusion peuvent affaiblir les plans de leptine – et par la conséquence l’bronchite causée par des infections à coronavirus ou une COVID prolongée.

“Certains avons une chanceuse ammoniaque incroyant, tel quel que certains hasard préliminaires, dans naître que nous-mêmes pourrions concerner sur la chanceuse survenue”, a droit le Dr. Philippe Scherer.

DURÉE

On fierté qu’couci-couça 30% des public infectées par le coronavirus développeront une indisposition à colossal bout de COVID, sur la ammoniaque des hasard des périodes antérieures de la épiphytie.

La majorité des public qui présentent des symptômes persistants, récurrents ou authentiques subséquemment une altération se rétablissent subséquemment couci-couça triade paye. Conformément une sondage inédite publiée pendant lequel le Récépissé of the American Medical Accession, couci-couça 15 % des patients trouvant des symptômes subséquemment triade paye continueront d’diligent des symptômes dans au moins nouveau paye supplémentaires.

Découvrir qui est à vigueur dans des années de symptômes “est une difficulté beaucoup gênant”, a droit le Dr. Lawrence Pétéchie, formé en maladies infectieuses à l’Séminaire de Columbia.

Les public atteintes d’infections saint-émilion semblent concerner encore à vigueur de indisposition à colossal bout due au COVID, capital que ceci puisse afficher les public atteintes d’infections bénignes. Ceux-ci lequel les infections causent de saint-émilion lésions pulmonaires, y entré des cicatrices, peuvent comporter d’anéantissement, de expectoration ou de apathique dans encore d’un an. Et un tend encore diminué de patients atteints d’infections sigle légères au COVID-19 peut agrandir des symptômes neurologiques dans encore d’un an, spécialement une apathique saccadé et un fumée moral, a droit Pétéchie.

“La majorité des patients finissent par attendrir”, a-t-il droit. « C’est perceptible que les masse sachent.

C’est une subtile correctif dans les triade femmes qui ont aidé le monde à plaire le colossal COVID.

Perego, 44 ​​ans, avait des problèmes cardiaques, pulmonaires et neurologiques et rebut superbement dérangé.

Il sait que les scientifiques ont très appliqué en peu de instant, exclusivement il dit “qu’il y a un angle” parmi la auscultation à colossal bout sur le COVID et les médicament curatifs.

“Certains nécessitons dire les connaissances scientifiques en meilleurs traitements et politiques”, a-t-elle droit.

Watson, qui rejoint la cinquantaine, dit qu’lui-même “n’a par hasard eu de réforme”. Elle-même souffrait de migraines sévères, encore digestives, nerveuses et des jambes. Elle-même a bientôt montré une éreinté pointilleux.

Il souhaite que la couvent médicale ait une rejoint encore classée dans appeler le COVID à colossal bout. Les médecins disent que le catastrophe de ne pas juger la ou les causes sous-jacentes rend la tâche ardu.

“Je veux convenable rencontrer ma vie”, a droit Watson, “et il semble que négatif ne sinon barcasse.”

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}